Un petit poème sur l'amitié !!

Publié le par les amies de la peinture

 Pour la rentrée, un peu d'amitiés...retrouvées ! !

 

 

 

 

 

L'amitié,

 

L'amitié, c'est cette chose impalpable,

Pourtant si présente et si douce,

Qui attend l'amie, le proche, celui que l'on a choisi,

Pour le soutenir, juqu'au bout de ses peines.

 

L'amitié, c'est un chant imprecis,

Avec des notes de joies, des pauses de chagrin ,

Des soupirs d'amertumes, des triolets d'amour.

On le partage avec l'autre,

Elle est semée d'espoir, d'attente,

Elle est douce à trouver, rare à donner.

 

L'amitié c'est savoir attendre avec patience,

La rage cachée au fond du coeur,

Que l'autre, l'ami, retrouve son courage !

 

C'est aussi la main tendue, le sourire éperdu,

Le réconfort et la tendresse !

 

C'est un lien qui ne s'arrache jamais,

On le détend un peu, pour plus de liberté,

Lorsqu'on se sent fort, grace à ses bienfaits !

 

C'est une racine qui s'emplifie, se développe,

Une fleur si rare, mais savoureuse et belle,

Tous les jours on y apporte, goutte à goutte,

L'engrais d'amour qui la fera plus belle,

Pour qu'elle s'épanouisse enfin, à sa maturité.

 

L'amitié est un jeu cruel, parfois,

Pour qui ne reçoit rien , et donne tout,

Mais il est riche de sagesse, pour celui qui sait !

C'est un soleil doré et pur, aux mille feux;

Dans un ciel d'amour, franc et sans nuage.

 

L'amitié est l'école de la patience, le goût de l'impossible,

C'est le sourire permanent, et bénévole,

Un clin d'oeil à la vie qui n'est que passage,

Une offre de soi, un partage à tout heure,

C'est un chemin tracé que l'on suit à jamais,

 

Parce que le coeur de l'ami a sombré dans la peine,

Parce que toujours et sans relache, le sort s'acharne,

Parce qu'enfin le courage s'enfuit,

Pour faire place à ce mal qu'est le désarroi .

 

L'amitié, est un bonjour, un repas partagé,

Un soutien, une main tendue, ferme et solide,

Un tremplin pour sortir de l'ornière,

C'est aussi des liens indélébiles,

Qui font que les êtres se recherchent,

Et ensemble, forment une chaine

Dont les anneaux sont soudés à jamais !

 

L'amitié ne se détruit pas,

Elle s'efface aux yeux des autres,

Mais a toujours sa place dans un coeur

Dans deux coeurs qui n'ont jamais douté .

 

C'est un fruit qui murit peu à peu !

Que l'on croque à perdre haleine,

Un fil qui se déroule au long des jours,

Formant un filet solide, autour de la vie !

C'est un coeur qui bat, un autre lui répond,

Deux mains enlacées, qui vont à l'unisson,

Tendre la main n'est pas si dur !

Ouvre les yeux, autour de toi

 

L'amitié nait sans t'en apercevoir !

Prends cette main, tu auras chaud au coeur !

 

Annie.L.

 

 

Publié dans Poèmes poésies

Commenter cet article

monique 23/09/2010 18:58


Bravo Annie , super poème a quand le prochain j'attends avec impatiente
BiseZZZZZ


jeanlouis 23/09/2010 07:47


magnifique poème, tu es vraiment une artiste dans tout les sens du mot, à quand un livre? bonne journée bisous lulu


Aimée 22/09/2010 15:16


Merçi Annie,pour ce beau poeme,sur l'amitié,telle que je la conçois.
Bizzzzz.Aimée